http://fr.wikipedia.org/wiki/Pastel 

 

Composition des bâtonnets de pastel 

 

Les bâtonnets de pastel sont composés :

                   de pigments pour la couleur : minéraux ( terre de Sienne) ou organiques (sépia, phtalocyanines, azoïques) ou végétaux (pastel des teinturiers (Isatis tinctoria))

                    d'une charge, qui est en général de la craie ou du plâtre et qui sert à donner sa texture du pastel ;                   

Le pastelliste utilise un certain nombre d'outils en plus des bâtonnets de pastel :

                 des estompes, qui sont le plus généralement des petits tortillons de papiers ou de tissu, permettant d'étaler le pastel sur le support avec précision, pour créer des fondus ou des mélanges de couleur ;

             des pinceaux ou ses doigts, pour la même finalité. L'utilisation des doigts pour étaler le pastel permet des effets de grande précision et le massage produit sur les doigts du pastelliste est une des raisons de la réputation de sensualité attachée au pastel ;

              une éponge, pour étaler le pastel, effectuer des effets grâce à l'humidité ou retirer une couche de pastel ;

        Histoire du pastel.

Un portrait de Louis XV au pastel parQuentin de La Tour

Le pastel a vraisemblablement été inventé en France et en Italie à la fin du XVe siècle et a été utilisé par Léonard de Vinci grâce à l'impulsion de Jean Perréal.

Le pastel connaît son âge d'or pendant le XVIIe siècle, où ses couleurs franches et son aptitude à imiter fidèlement les tissus, les textures et les lumières le rendent indissociable de l'art du portrait. Il est utilisé par de nombreux peintres comme Rosalba Carriera, Charles Le Brun, Robert Nanteuil ou Joseph Vivien.

Au XVIIIe siècle, le pastel connaît son apothéose. Il est notamment utilisé par Maurice Quentin de La Tour, le 'prince des pastellistes', qui met au point une méthode de fixation du pastel aujourd'hui disparue. Jean Siméon Chardin, Jean-Baptiste Perronneau et Jean-Étienne Liotard explorent d'autres voies plus spontanées ou intimistes. Le pastel, symbole de la grâce de l'Ancien régime, tombe en désuétude peu après la Révolution au profit du néo-classicisme et de la peinture à l'huile.

Bien que le pastel n'ait plus jamais retrouvé sa place dans le monde artistique, il continuera à être utilisé, notamment par les impressionnistes (Edgar Degas) et par les nabis (Édouard Vuillard), ainsi que par Odilon Redon.

Jean-Baptiste Chardin, Autoportrait au pastel, 1771 (Musée du Louvre).

Rosalba Carriera, Autoportrait de Rosalba Carriera tenant un portrait de sa soeur, 1715. (Galerie des Offices, Florence)

' v:shapes="_x0000_i1029">

Edgar Degas, Après le bain, femme s'essuyant la nuque, 1898.

Mary Cassatt, Sleepy Baby, 1910.

 

 

Trésorière 2005/2009 

Présidente/ Secrétaire

2009/2017

 du Musée du Vermandois

 

Administrateur du site  Ghislaine PEIFFER
Administrateur du site Ghislaine PEIFFER

2 Rue de la Chaussée Romaine 02490 Vermand